2015

2015

2015

Date : 22/05/2015

Aérodrome de départ : Vinon

Région : PACA

Pays : France

Distance : 438,8  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 73,75  km/h

Commentaires :

Une panne de batterie m’a empêché d’enregistrer le vol de dimanche dernier, puis j’ai eu une « master class » par Alain Poulet avec vol de pente sur le Mont-Blanc, enfin un vol local pour cause de météo trop technique pour moi. Une seconde « master class » par Alain Poulet m’a donné l’illusion de mieux comprendre l’onde. Aujourd’hui, un vol touristique m’a permis de contempler des paysages splendides. Départ vers un Dormillouse assez mou en basses couches, le Parcours à rebours vers Lachens d’où je voyais Cannes au loin, cernée par l’azur méditerranéen. Remontée vers Allos. Puis le fidèle Siguret m’a permis d’atteindre le plafond à 3500 m et d’aller contempler le Lac des neuf couleurs complètement gelé, couronné par les Aiguilles de Chamberon. Une étape au Col de l’Izoard, puis un retour par Montdauphin, motivé par la pluie survenue sur Allos entre temps. J’ai pu surfer à 3400 m sur les cumulus qui coiffaient le Pic du Clocher, Saint-André, la Tête de Louis XVI : grandiose ! Retour par Coupe rejointe dans le plan, enfin une confluence m’a amené aux marges de la Sainte-Victoire. Quelle ballade ! Vent W le plus souvent, plafond 3500m dans le Queyras, Vz moyennes 1.6 m/s, moyenne de Malagutti, en position dite de la limande (les vieux motards apprécieront…)

Date : 23/05/2015

Aérodrome de départ : Vinon

Région : PACA

Pays : France

Distance : 251,83  kms

Planeur : Duo Discus X

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 57,67  km/h

Commentaires :

Un vol avec Jean de Medrano en Duo-Discus XLT. Très agréable promenade sous un ciel crasseux et assez limité du point de vue aérologique. Un faux départ vers le Col de Cabre puis un repentir vers La Roche sur le Buis. Un retour vers Gache ou nous avons repris à la crête une pompe salvatrice. Le ciel, médiocre, nous a refoulé vers le sud ou nous avons échoué de peu une verticale de la Sainte-Victoire. Retour en slalomant entre les zones pour éviter les missiles sol-air de Cadarache.Plafond 2500m, Vz moy. 1.2 m/s, vent W jusqu’à 32 km/h, moyenne de limace essoufflée.

Date : 24/05/2015

Aérodrome de départ : Vinon

Région : PACA

Pays : France

Distance : 244,22  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 61,31  km/h

Commentaires :

Aujourd’hui, on convoie le planeur à Saint-Auban pour l’APSV. Départ vers le nord où les étalements m’attendent dès La Motte du Caire. Fuite vers l’Ouest pour grenouiller sous de noires rues assez molles. Rebond vers l’Est pour re-grenouiller à l’Est de Puimoisson, enfin, dernière branche vers Lure ou les varios, de plus en plus faibles, ont mis en valeur les qualités de grimpeur du Papa-Jules. Température très fraîche, visibilité crasseuse, étalements menaçants de tous côtés. Plafond autour de 2300 m au max. Vz moyennes 1.5 m/s, vent Sud-Ouest entre 10 et 14 km/h, moyenne de cyclomoteur Peugeot 104, bridé, en montée.

Date : 25/05/2015

Aérodrome de départ : Saint Auban

Région : PACA

Pays : France

Distance : 271,89  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 60,87  km/h

Commentaires :

Plutôt que dessiner un papillon, j’ai préféré tourner autour du Centre, comme le ferait le doigt dans un pot de confiture: par pure gourmandise ! Les varios étaient installés, mais les pompes restaient carrées en basse couche. Donc, Lure, le S du Col de Cabre, la Montagne d’Oule, Montsérieux, suivi d’un surf au sommet des Monges, pour éviter les grains venant du NE, puis d’une glissade vers Puimoisson, à laquelle a succédé la descente de ma trajectoire vers l’abdomen du lecteur de la carte, jusqu’à Vinon. Une confluence me ramenait vers Lure, où la boucle était bouclée. La pluie sur Saint-Auban m’a inspiré une remontée vers Chabre, pour laisser s’assécher la piste. La visibilité était moyenne, les étalements au Nord-Est ont bridé les ambitions. Plafond de 2600m, Vz moy à 1.5 m/s, Vent évoluant du NE à l’W entre 16 et 10 km/h. Moyenne totalement assumée de promenade dans le parc d’une maison de retraite.

Date : 26/05/2015

Aérodrome de départ : Saint Auban

Région : PACA

Pays : France

Distance : 356,35  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 72,72  km/h

Commentaires :

Une belle journée ! Mais la météo imposait de partir au Nord tôt, pour cause de dégradation dans l’après-midi. Je suis donc parti en ligne droite vers le Dormillouse qui était encore mou en basse couche, puis par le Morgon, un peu plus viril. Le Guillaume était lui aussi défaillant, ne portant qu’à 2600 m. Seul Fouran m’a permis d’envisager le Briançonnais. Un petit coucou à mes potes de Saint-Crépin et virage à Plampinet. Au retour, la vallée de l’Ubaye engageait peu. Aussi, suis-je passé en surfant sur les crêtes et les sommets, par le Pic Saint-André et le Col des Orres. Une brève ratatinée m’a amené à la Tête de Louis XVI, qui m’a donc regardé par en dessous ! Le parcours avait repris vie jusqu’aux nuées noires qui embrumaient l’Aiguillette. Une confluence d’abord plombée, laissant voir un Cheval Blanc cotonné, m’a amené jusqu’à Vinon, me donnant l’occasion de surfer sur l’étage bas des fragmentus qui la matérialisaient. Un retour dans le strict plan m’a conduit aux Mées. Là, en faisant une verticale terrain, le Papa Jules a été aspiré par un ressaut géant. Impossible de résister à ce cadeau de la nature… Après avoir surfé dans un demi tube nuageux au Sud de Lure, j’ai passé la crête et fait de la pente, dans l’or du couchant, pour le seul plaisir de finir une journée pendant laquelle à peu près tous les aspects du vol à voile ont pu être abordés. Plafond max. 3600m, Vz Moy : 1.7 m/s avec des pointes généreuses à 7-8 mètres voire plus, Vent NW avec quelques retours d’E en fin de promenade, entre 13 et 20 km/h. Moyenne de 125 cm3 en ballade.

Date : 27/05/2015

Aérodrome de départ : Saint Auban

Région : PACA

Pays : France

Distance : 334,39  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 65,78  km/h

Commentaires :

Un départ difficile, Vaumuse et Authon n’étaient pas classiques du tout. Une pompe sur le fer à cheval en contrebas m’a permis de rejoindre les nuages. Une directe vers Dormillouse puis le Morgon et enfin le Guillaume me démontraient mon mauvais choix stratégique. En effet, ce dernier, assez bon à mi pente, se montrait contrarié par un vent de NE qui cassait les pompes. J’ai du le prendre à rebours pour pouvoir atteindre le Pic du Clocher, puis les Aiguilles de Chambeyron qui m’ont propulsé au delà de 4100m. Une petite verticale au Col de l’Agnel, mais pas jusqu’au Viso qui avait la tête dans les nuages. Une descente par Allos m’a contraint à sortir les AF pour ne pas faire une percée. Une glissade jusqu’au Sud des Crêtes des Serres, puis une remontée directe vers Dormillouse, meilleur. Le Morgon était encombré de parapentistes qui semblaient s’évertuer à me faire louper la pompe, jusqu’à provoquer plusieurs manœuvres d’évitement de ma part. Je n’ai pas insisté. Passage du Col des Orres, ultime pompe au Pic Saint-André, excellent, puis retour par le parcours que je n’avais pas encore fait. Collé au plafond dès les Trois Evêchés, il me restait à suivre la confluence quasiment jusqu’à Manosque. Retour dans le plan. De beaux paysages, une visibilité pas toujours nette, un Queyras et l’Ubaye sublimes, l’Italie sous un édredon de nuages, une confluence aussi plombée qu’hier, un ciel crasseux et pervers au Sud. Altitude max. : 4100m, Vz moy 1.4 m/s, Vent tantôt W tantôt E, moyenne de promeneur contemplatif.

Date : 28/05/2015

Aérodrome de départ : Saint Auban

Région : PACA

Pays : France

Distance : 496,17  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 81,56  km/h

Commentaires :

Départ tonitruant vers le Nord. Malgré un mauvais choix (Allos au lieu de Colmar, mieux pavé), j’arrive au chapeau de Gendarme qui me satellise, le Grand Bérard itou. Je suis les nuages qui me mènent par le Col de l’Izoar, surveillé de loin par le Mont Blanc, hiératique et inaccessible. Une confluence m’amène quasi directement aux Agneaux et au Glacier Blanc, majestueux et enneigé de frais. Une glissade me fait franchir le Pas de la Cavale puis rejoindre la Voie Royale jusqu’au Guillaume. Le Parcours me porte jusqu’au Pont d’Aiguine, qui n’est pas atteint, puis me renvoie par le même chemin aux mêmes endroits, lesquels, (magie de la Montagne!) sont totalement différents, dans la lumière aurifère du soir. Le retour me fait choisir la ligne directe, jusqu’à 1200m au piton de Peyruis. Là, je rencontre un Pégase militaire qui semble fatigué et abandonne le faible vario pour atterrir. Le brave Papa-Jules, s’obstine et retrouve une altitude porteuse d’espérance. Cap au Sud pour faire un 500 km. Hélas, on me demande de faire demi-tour pour me poser à 19h00. Comme je calcule mal mon coup, je ne fais donc que 496 km. Qu’importe puisque le vol fut excellent et le Nimbus 2, un bon cheval. Visibilité sublime, aérologie de rêve, ballade idéale… Plafond 3800m, Vz moy. : 2.2 m/s, vent SW à W entre 23 et 16 km/h. Moyenne de R8 Gordini en course de côte sur gravillons.

Date : 29/05/2015

Aérodrome de départ : Saint Auban

Région : PACA

Pays : France

Distance : 476,14  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 78,27  km/h

Commentaires :

Un de ces très beaux jours, dans la vie d’un vélivole : mon premier Mont-Blanc en solo ! Départ vers les Monges et le parcours. Faute d’avoir trouvé le plafond d’emblée, malgré la compagnie d’un vautour fauve puis d’un aigle royal, je passe par l’Aiguillette et la Petite Séolane pour me jeter sur un Grand Bérard assez viril. Je pars vers le Nord, en ne manquant pas de saluer les copains de Saint-Crep. Arrivé au Mont Thabor, une pompe assez miraculeuse, mais difficile à prendre (un Duo-Discus en a fait l’expérience), me colle au plafond. Et là, que choisir? L’inconscience du débutant me pousse à tenter la Maurienne. Le Perron des Encombres me fait rebondir, puis une confluence m’amène à Méribel, enfin, je me laisse aller vers le mythique Mont Blanc. Je vais lui lécher les orteils, avec déférence, n’allant pas jusqu’à y faire de la pente malgré les 57 km/h de vent d’Ouest. C’est sans doute fautif, puisque j’ai dû remonter celui-ci partant d’une altitude assez faible de 3200 m. J’ai misé sur les Bauges, pavées de beaux nuages joufflus. Hélas, il eût été mieux inspiré de passer par le Grand Arc, puisque mon intention était de revenir par les Belledonnes. Je me suis donc ratatiné à 1700 m. Cependant, grâce au séjour à Challes que j’ai fait il-y-a 2 ans, j’ai pu anticiper un thermodynamique salvateur qui m’a permis de rejoindre des Belledonnes assez « mamelues », lesquelles, par la pente puis par le thermique, m’ont recollé au plafond. J’ai pu atteindre sans peine l’Obiou, puis le Pic de Bure pour me laisser planer sur le parcours, lui aussi excellent. Il se prolongeait par une merveilleuse confluence qui m’a laissé surfer sur les fragmentus de l’étage inférieur. Seul le rappel à l’ordre d’un atterrissage obligatoire à 18h30 a interrompu cette glissade. Cette journée fût donc idéale à tous propos, cerise sur le gâteau d’un congrès APSV exceptionnel sur le plan météorologique. Plafond 3900 m, vario moyens 1.5 m/s, fort vent d’W jusqu’à 50 km/h passés, qu’importe la moyenne, puisqu’étant celle d’une hirondelle, j’ai pu tutoyer le toit de l’Europe, avec tout le respect qui lui est dû…

Date : 19/07/2015

Aérodrome de départ : Marmande

Région : Aquitaine

Pays : France

Distance : 56,61  kms

Planeur : Topaze

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 36,92  km/h

Commentaires :

Un petit vol de mise en condition. Je me suis « auto-lâché » sur SF-27a. Après exploration des basses couches, on tâte la masse d’air… Le Topaze est très « sensuel », décelant le moindre souffle vertical. Les transitions sont honnêtes pour un bois et toile. Que du bon ! Plafond 1500m, Vz 1m/s en moyenne, vent W.

Date : 26/07/2015

Aérodrome de départ : Florac

Région : Languedoc-Roussillon

Pays : France

Distance : 69,49  kms

Planeur : Topaze

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 29,57  km/h

Commentaires :

Le premier vol du Topaze à Chanet. Quelques pilotes anciens le reconnaissent et se souviennent avoir volé grâce à lui: privilège des vieux planeurs… J’entame donc la reproduction sur la carte d’un ambitieux plat de spaghettis. Mission accomplie! Les paysages toujours aussi grandioses, prennent une saveur particulière dans ce bon vieux Topaze. La planche de bord en ronce de noyer et le mini-bar que j’ai installé n’y sont pas pour rien. Manque le cuir Connolly, compensé par l’épaisseur idéale de coussins. Plafond : 2270m, Vz moy : 1.1 m/s, vent W de 23 à 16 km/h. Moyenne de triporteur au Tourmalet.

Date : 27/07/2015

Aérodrome de départ : Florac

Région : Languedoc-Roussillon

Pays : France

Distance : 56,48  kms

Planeur : Topaze

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 52,95  km/h

Commentaires :

Aujourd’hui, ce sera la pente ! Je largue donc très bas, ce qui fait que j’ai l’occasion d’admirer les lauzes de la maison de Dominique, alors que je zigue et je zague sur la pente de Nivoliers. Je tâte de Frémat pour enfin trouver une pompe quasi horizontale, quelque peu penchée par le doux zéphir du Couchant. En fait, mon enregistreur ne commence sa fonction que plus tard dans la journée. J’ai alors entrepris un voyage face au vent, le jeu consistant à transiter suffisamment longtemps, sans perdre trop d’altitude, afin que la prochaine pompe ne me ramène pas au point de départ. Fin de vol glissando sur les pentes vers le Perjuret puis vers Anne-Marie. Plafond 2038 m, Vz moy : 1.4 m/s, vent : W jusqu’à 50 km/h ! Moyenne de jet privé due au côté tronqué de l’enregistrement.

Date : 01/08/2015

Aérodrome de départ : Florac

Région : Languedoc-Roussillon

Pays : France

Distance : 70,52  kms

Planeur : Topaze

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 36,16  km/h

Commentaires :

Pour le dernier jour, le matin ne laissait pas préjuger d’une bonne météo. Le microclimat du Méjean a fait le reste; après avoir grenouillé au dessus d’Anne-Marie et Cavaladette, la confluence s’est formée puis a porté le Topaze jusqu’aux confins de l’aérodrome de la Canourgue. Un petit point bas pour herboriser puis une ultime pompe m’a placé sous le plomb de la rue qui matérialisait le conflit des masses d’air, pour mettre le cap vers l’Aigoual, sans l’atteindre, enfin, je suis rentré sur les pentes. Un bon petit vol immortalisé par une vidéo visible ici : https: //www.youtube.com/watch?v=xDq6YrlUT-s Plafond 1960 m, Vz moyenne 1 m/s, vent W 35 à 24 km/h. Moyenne de colibri.

Date : 26/08/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 146,36  kms

Planeur : Pegase

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 54,54  km/h

Commentaires :

Aujourd’hui, un Pégase, puisque Papa-Jules se fait encore râcler la couenne en Slovénie. Un départ au remorqué (tous mes remerciements à Hélène…), et une petite ballade pour redécouvrir le fleuron de Centrair. Prachaval, Fouran, Guillaume, parcours jusqu’aux nuelles plombées de l’Aiguillette, retour par les Orres, Saint-André et le Pic du Clocher. Petite excursion vers la Tête du Peyron, que je n’ai pas su exploiter, enfin, une visite vespérale aux pelouses de Vars dans la lumière du soir. Plafond, moins de 3000m, Vz moyennes 1.1 m/s, vent Sud jusqu’à 16 km/h, moyenne de gastéropode méridionnal sortant de la sieste.

Date : 27/08/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 107,43  kms

Planeur : DG 500/505T train rentrant

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 65,11  km/h

Commentaires :

Un vol avec Popaul. (Cela n’a rien d’onanique!). Nous partons au remorqué pour le seul plaisir de parler à Hélène. Après un séjour assez mou à Prachaval, Fouran nous monte au plafond du jour. Un second rebond sur le Guillaume, nous permet d’aller jusqu’à l’Estrop en passant par un Dormillouse assez anémique en basses couches. La deuxième rotation du DG 500 attendant notre retour, nous décidons de revenir pour livrer la machine, après ce petit vol convivial et amical. Popaul était heureux et moi aussi. Belle visibilité, cumulus bas sur le Parcours. Plafond à 2737m, Vz moy 1.1 m/s, Vent Sud-Est jusqu’à 26 km/h. Moyenne de vélomoteur en sortie de révision.

Date : 28/08/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 54,4  kms

Planeur : Ka 6 E

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 36,67  km/h

Commentaires :

Aujourd’hui : Ka-6 ! Le début d’après midi semblant mou, on m’a donné le rôle de la buse. J’ai pu montrer à tous ce qu’il convenait de faire avec cette aérologie : un vol purement balistique avec poser quasiment avant le parachute du treuil. Je saisissait la deuxième chance, grâce à Hélène, laquelle, après avoir jeté une pelletée de charbon dans la chaudière de son DR-400, m’a emmené au carrousel des K-13 du concours, dans la seule pompe de la vallée. S’ensuivit un vol de loisir, à faire des ronds dans le ciel crépinois, tant la météo ne permettait guère que ce genre d’activité. Une belle redécouverte du Ka-6 ! Ne parlons pas de plafond, de Vz, de vent ni de moyenne, pour ne pas gâcher le bonheur de voleter, sans but, tel un papillon.

Date : 30/08/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 240,42  kms

Planeur : DG 500/505T train rentrant

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 72,49  km/h

Commentaires :

Hier, j’ai profité d’une Master-class avec Philippe Conil. Je l’ai laissé piloter pendant toute l’épreuve. J’ai tâché de comprendre la magie de son toucher de manche, le mystère de sa vision des masses d’air, l’interrogation de ses choix stratégiques dont on ne comprend l’opportunité que devant le résultat. Le reste fût un médiocre vol de fin de journée, puisque j’ai monopolisé les commandes. Aujourd’hui, vol avec Gérard, de Saint-Crépin. Après une attente sereine, allongés sous l’aile du DG-500, pendant que Tino inspectait les basses couches sur Prachaval, nous sommes montés, au terme d’une treuillée tranquille, sur la pente pour trouver le pétard de la tête du Peyron. Une étape au Mont Janus, pour trouver un cumulus tanqué à 3200 m, puis un virage, à la pointe de Pécé, l’aventure mauriennaise de Tino ne nous ayant pas tenté. En effet, la sournoise lombarde progressait à grands pas. Un cheminement correct nous amenait au Cugulet qui nous satellisait à 3400m, environ. Une dernière pompe nous a fait atteindre 4000 m au sommet de la verrière du DG500. Une petite visite aux aiguilles de Chambeyron, le sublime Lac des Neuf Couleurs, la lombarde venant lécher le bord Est du Cirque, ont fini un spectacle grandiose et inénarrable. Nous avons glissé ensuite vers le parcours, n’allant pas au delà du Cousson, tant la masse d’air paraissait molle et vicieuse au delà, malgré les encouragements de Tino. Une remontée classique, sans pompe prendre, permettait à Gérard de jouir du spectacle magnifique des pelouses, entre Denjuan et Ubac, qui brillaient dans l’or du couchant. Un saut de Dormillouse à Morgon puis une directe vers Saint-Crépin ou une bonne bière à récompensé nos efforts, pas trop violents ce jour là. Plafond 4000m, Vz moyenne : 1.5 m/s, vent Sud, 15 km/h au plus, moyenne de cyclomoteur italien des années 70.

Date : 31/08/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 321,31  kms

Planeur : Pegase

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 70,1  km/h

Commentaires :

Aujourd’hui, on prévoit probablement la meilleure journée de la quinzaine… J’obtiens un Pégase sans trappe de train. Mais il a bien volé… Un départ tonitruant sur Prachaval m’économise la peine de monter à la Tête du Peyron. En trois pompes, je vire au Sud du Col d’Etache. Je vais m’enfariner a Vallouise, faute de passer le Col de la Cavale, puis je me laisse glisser jusqu’au Guillaume, prolongé par le parcours. Les cumulus de Castellane me paraissant quelque peu piégés, je remonte jusqu’à Denjuan, puis je survole le plumet du Chapeau de Gendarme. Le Siguret, comme toujours, me satellise. Les Aiguilles de Chambeyron sont visitées, puis je musarde en direction de Bardonecchia, point le plus septentrionnal de cette avant dernière branche. Enfin, récompense du soir, je vire le Col de Vars au ras des pelouses, parsemées des taches de soleil, perçant la couche de nuages hauts qui se sont insidieusement installés. Une bonne ballade. Malgré une luminosité peu favorable, le spectacle de l’Italie sous une couette de nuages lombards, du Lac de Serre-Ponçon argenté, des graves de Cheval Blanc, étincelantes au soleil couchant, puis l’arc des montagnes d’Alpe, les Aiguilles de Chambeyron, quasi noires, qui servent d’écrin aux Lacs aussi sublimes que leur nom, les nuages plombés qui abritent le Queyras, altier mais submergé d’obscurité, enfin les crêtes qui dominent le Lac de l’Ascension, le Chaberton avec sa tonsure de canons, Bardonecchia, première endormie, resteront gravés dans ma mémoire et rendent ce vol superbe à mes yeux. Plafond 3700 m, Vz moy : 1.6 m/s, a dominante Sud jusqu’à 20 km/h, moyenne de promeneur ébloui.

Date : 04/09/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 117,45  kms

Planeur : Duo Discus

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 74,97  km/h

Commentaires :

La fin du vol avec Ghislain sur le Duo Fédéral. Qu’importe le circuit complet puisque Ghislain fût heureux et moi itou. Après avoir fait d’avantage de distance verticalement qu’horizontalement, dans la confluence du milieu de vallée, nous sommes allés nous promener vers le pré de Madame Carle pour continuer sur les crêtes du Lac de l’ascension jusqu’à Prachaval. Nous avons enfin suivi mon pèlerinage vespéral, afin d’admirer les pelouses d’or et d’émeraude du Col de Vars, dans la lumière du soir qui découpait la silhouette du Duo sur leur velours… Vol technique, sans autre valeur qu’amicale et esthétique.

Date : 05/09/2015

Aérodrome de départ : Saint Crépin

Région : PACA

Pays : France

Distance : 271,29  kms

Planeur : Nimbus 2

Type de circuit : Libre

Vitesse moyenne du circuit : 72,34  km/h

Commentaires :

Mon premier vol avec un Papa Jules tout refait…(une folie!). Un départ classique sur Prachaval et l’ascenseur du Peyron très technique; je n’ai pas trouvé immédiatement le bouton pour monter. Après Bardonecchia, je suis allé vers le Sud. Hésitant à poursuivre vers les Aiguilles de Chambeyron, je me suis dirigé vers le parcours en passant sur l’Ubac à 2600 m. Plus au Sud, cela ne me semblait pas vraiment folichon. Après avoir refait le plein, je suis passé par le Chapeau de Gendarme, puis la Montagne D’Alpe. Le redan Est du Grand Berard m’a ressuscité. Je suis parti ensuite musarder jusqu’aux derniers séracs du Glacier Blanc pour retourner, en suivant les crêtes, admirer l’ombre majestueuse de mon beau Nimbus, sur le velours vert tendre et or des flancs du Col de Vars… Plafond, 3700m, Vz moy: 1.5 m/s, vent W au dessus de 2600 m, moyenne de mobylette lancée, le menton sur le guidon !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s